La pyramide inversée : de quoi s’agit-il ?

La pyramide inversée : de quoi s’agit-il ?

14 août 2019 0 Par Joëlle HENROT

Temps de lecture : 5 min – Vidéo : 5,30 min

La pyramide inversée est une technique d’optimisation SEO, qui permet d’accrocher plus rapidement le lecteur à son contenu. Elle demande de ce fait, d’aller droit au but. Par ailleurs, elle offre un meilleur taux de lecture et renforce le référencement. Principalement, Google privilégie les articles dont les interpellations essentielles se situent dans le 1er paragraphe du sujet. D’autre part, seul celui-ci est majoritairement lu à 81 %, suivi par le 2ème à 71 %. D’où l’importance de rentabiliser ce début de passage. Mais comment s’y prendre ?

La pyramide inversée : les 5 W

Pour commencer, la pyramide inversée se structure. En l’occurrence, pour insérer les informations-clés dès le chapô, une technique s’utilise dans cette pratique, enseignée dans les écoles de journalisme : les 5 W. En se posant 5 questions simples, elles permettent d’introduire immédiatement ce qui est pertinent :

who : de qui parle-t-on dans l’article ?
when : quand ont lieu les événements ?
what : de quoi s’agit-il ?
where : où se passe l’action ?
why : pourquoi cela s’est-il passé ? Quelles en sont les raisons ?

« Le groupe Nielsen Norman démontre dans son étude, que 81 % des internautes lisent, en moyenne, le premier paragraphe, contre 32 % seulement pour la quatrième section ». Source : Bien rédiger pour le Web Stratégie de contenu pour améliorer son référencement naturel, d’Isabelle Canivet.

Ensuite, si au moins 3 de ces 5 requêtes se retrouvent dans votre introduction, votre texte est alors idéalement agencer, pour attirer l’attention de l’internaute. Par ailleurs, pour mieux peaufiner ces éléments, 2 autres questions se rajoutent à cette liste, qui complètent la boucle :

how : comment cela s’est produit ?
how much : combien ? Si des chiffres s’ évoquent dans le sujet.

La ligne de flottaison

Ici, cette ligne imaginaire définit la limite de ce qui est visible par l’œil, sur un écran. Dans ce cas, pour voir le reste de la rédaction, il faut  » scroller  » celui-ci. C’est dans cette zone (1) que les idées doivent être les plus percutantes possibles. La zone (2) contient des éléments tout aussi importants, mais qui commencent à être plus détaillés.

Fort de ce constat, l’importance d’insérer rapidement les informations primordiales, dès le début du document, semble plus efficace. Ce procédé amène le lecteur à capter directement son attention, ce qui le conduira à poursuivre sa lecture.

  captivé par la lecture - pyramide inversée
Un sujet qui accroche, peut rendre accroc le lecteur

Où introduire efficacement les liens hypertextes ?

Par déduction, les liens externes et internes (netlinking) devraient également se trouver dans cette première partie du corps de texte. Car c’est dans cette zone que le taux de clic est le plus élevé. En dessous de la bordure de flottaison, seulement 5 % des visiteurs les scruteront.

De quelle façon placer le Call-To-Action ?

  Le Call-To-Action - pyramide inversée
Le Call-To-Action

Dans la pyramide inversée, le Call-To-Action a autant d’importance que le contenu. Il requiert que son emplacement soit optimisé, étant l’objectif principal de votre site. Pour se définir comme l’appel à l’action de vos prospects potentiels, cette bannière doit apparaître dans la zone 2 de votre page. Il peut s’en trouver d’autres. Simplement, elles se dévoileront bien plus bas dans la page.

Et les autres chapitres ?

Pour conclure ce procédé, les sections suivantes servent à détailler, à compléter et à notifier des exemples. C’est dans cette partie que se retrouvent les éléments étoffés, comme les résultats scientifiques, les définitions tentaculaires ou encore, les tableaux explicatifs, qui soutiennent visuellement les propos. NE LES NÉGLIGEZ PAS, ils ont leur raison d’être pour les assidus en recherche d’exposés riches en détails.

Malgré tout, si vous ne désirez pas vous perdre dans ces émulations quantiques, insérez des liens qui renvoient aux études concernées (exemple ci-dessous).

  Les chapitres suivants - pyramide inversée
Les autres paragraphes ont aussi leur voix au chapitre

La pyramide inversée : sur quoi se base-t-elle ?

Elle se base sur l’étude du comportement des lecteurs, sur Internet. Les statistiques qui en découlent, démontrent que la lecture sur écran s’opère de manière spécifique. En cela, l’investigation établit une  » ligne de flottaison » sur l’écran, au-dessus de laquelle l’œil porte son attention plus assidûment qu’en dessous de celle-ci. Résultat : tout ce qui est écrit dans cette zone, s’enregistre plus facilement au niveau cérébral.

Pour en savoir plus sur cette étude, reportez-vous sur le dossier complet.

Pour d’autres astuces d’optimisation SEO, je vous enjoins à télécharger le guide gratuit « Optimiser le taux de conversion de son site web« , sur l’excellent site de Guillaume Guersan.